Où sommes nous
Qui sommes nous
Projet
Trajet
Ecoles
Journal de voyage
Par pays
Départ de France
La Suisse
Chez les Ritals
La Croatie
Un détour en Bosnie
De retour en Croatie
La Serbie-Monténégro
La Grece Antique
La Turquie
La Syrie
La Jordanie
Du 20 au 22 jan 2006
Du 23 au 24 jan 2006
Du 25 au 28 jan 2006
Du 29 jan au 1 fev
Du 2 au 5 fev 2006
Du 6 au 15 fev 2006
L'Egypte
La Thailande
Le Laos
Le Cambodge
Le Viêt-Nam
Retour en France
Forum
Bibliographie
Liens
 
 Accueil > Journal de voyage > Par pays > La Jordanie > Du 20 au 22 jan 2006

LA JORDANIE DU 20 JANVIER AU 15 FEVRIER 2006

 Cliquez ici pour voir le chemin parcouru en Jordanie


Le 20 janvier 2006 : Chez la police
Policiers jordaniens

 

Au poste douanier jordanien, nous patientons une heure pour nos visas. Quand nous finissons, il pleut et il fait nuit. La police touristique s'ennuie et a envie de discuter. Apres quelques thes et coups de fil, ils nous invitent a planter la tente devant leur bureau. Nous passons la soiree au chaud devant la Star Ac version libanaise.


Le 21 janvier 2006 : C'est trop gentil !

 

Nous quittons nos policiers en esperant arriver rapidement a Amman pour rejoindre Sebastien et Annabelle. La route devient vite un enfer de montagnes russes. On monte sur des dizaines de kilometres. Pour eviter le trafic et les moteurs, on suit une petite route parallele qui finit en chemin de terre. Akka s'embourbe et il faut plus d'une heure pour degager la boue. Comme d'habitude, un mec sort d'on ne sait ou, nous prend le baton des mains et nous montre comment faire. Bref, il nous fait perdre du temps.

 

Decrottage des roues
 
Roue bloquee
Reparation crevaison

On creve du pneu arriere. Le temps de reparer, les voitures s'arretent : "Vous avez besoin d'aide ?"

On rechausse les pedales, quand un gars nous propose de nous transporter jusqu'a Amman. C'est gentil, mais il nous depose a un hotel trois etoiles. Pour nous, une seule suffirait, mais le voila deja a l'interieur. Les portiers sortent et prennent les sacs. On n'a pas le temps de reagir. Mauvaise plaisanterie, il nous demande de le payer. On est tres decus et en plus, il a du avoir sa commission par l'hotel !

 


Tout un cinema pour pas grand chose

 

Portiers, hall d'entree superbe et la nuit a 40 dinars ! Mais tout ca n'est qu'une facade. Des l'ascenseur, les moquettes sont sales, les toilettes ne fonctionnent pas et on n'a pas d'eau chaude. On rale ! Deux gars montent sur le toit et font semblant de reparer. En fait, ils y fument leur clope. Ils laissent la douche couler pendant plus d'une demie heure alors que les brochures touristiques mentionnent qu'ici l'eau est rare et qu'il ne faut pas la gaspiller. Le ton monte c'est pourquoi ils nous changent de chambre a minuit ! Ils ont touche l'antenne et maintenant, tout l'hotel est prive de tele.

 


Le 22 janvier 2006 : Retrouvailles a Madaba

 

Par e-mail, on apprend que Sebastien et Annabelle ne sont pas a Amman mais a 30 kilometres d'ici. Quelle deception, on etait convaincus de les retrouver la !

Amman, s'etale sur un nid de bosses. Que de montees et descentes a 15 % ! Meme les voitures y laissent leur moteur. C'est une "ville-lego" ou il n'y a rien a voir.

 

Mosquee, Amman

 

 

 

 

La-bas, nous les prevenons par internet et esperons les croiser a tous les coins de rues. A chaque arret, c'est la cohue. Jeunes et adultes s'attroupent., observent, demandent sans arret : "What's your name ?"  Les gosses ont tendance a toucher, a s'accrocher au drapeau, a attraper ce qui depasse comme notre bequille en bambou. C'est usant ! Nos amis appellent et on se retrouve a l'hotel. Enfin seuls !

 

 
Une ville Lego

 

Pour sortir de la ville et rejoindre nos amis a Madaba, un Jordanien persuade un chauffeur de nous emmener dans sa camionnette pour 10 dinars.

 

Sebastien et Annabelle vers la mer Morte
 La Jordanie suite...