Où sommes nous
Qui sommes nous
Projet
Trajet
Ecoles
Journal de voyage
Par pays
Départ de France
La Suisse
Chez les Ritals
La Croatie
Un détour en Bosnie
De retour en Croatie
La Serbie-Monténégro
La Grece Antique
La Turquie
Du 20 au 22 nov 2005
Du 23 nov au 1er dec
Du 2 au 5 dec 2005
Du 6 au 7 dec 2005
Du 8 au 10 dec 2005
Du 11 au 13 dec 2005
Du 13 au 16 dec 2005
Du 16 au 20 dec 2005
Du 21 au 26 dec 2005
La Syrie
La Jordanie
L'Egypte
La Thailande
Le Laos
Le Cambodge
Le Viêt-Nam
Retour en France
Forum
Bibliographie
Liens
 
 Accueil > Journal de voyage > Par pays > La Turquie > Du 13 au 16 dec 2005

Du 13 au 16 decembre 2005 : De Konya a Goreme

La route de la Soie
La route de la Soie

 

De Konya a Goreme, nous enfourchons Akka pour emprunter l'Ozun Yul (le long chemin), anciennement la route de la Soie. Le trajet est jalonne tous les 40 kilometres d'un caravanserail, distance quotidienne parcourue par les chameaux.

Ali, berger du plateau anatolien

 

 

Nous sommes sur le plateau d'Anatolie centrale, un paysage de steppes arides avec parfois pour seule rencontre, un berger avec ses moutons.

Y a pas marque la poste !
Faut mieux le caresser maintenant !

 

Dans les rares hameaux rencontres, on se fait courser par des chiens de bergers. Une race turque ENORME. Ils font au moins le poids de Celine ! Ils sont encore plus impressionnants quand ils portent des colliers a longues pointes d'acier contre les loups. A plusieurs centaines de metres, on les voit fondre sur nous tous crocs dehors. On en mene pas large.

Il fait 2 degres, le temps est sec. On s'arrete manger dans les petites stations essence en bordure de route. On se seche et on se rechauffe autour du poele a bois. Les pompistes nous mitonnent de bons petits plats.

 

Vive les bonnets !
 
Bons petits plats !

A 16h30, le jour decline. Tout est desert. On bivouaque a proximite de la route. Dans la guitoune, il fait 5 degres mais avec nos gros duvets, on a bien chaud.

 

Bivouac au petit matin sur le plateau
 
Bienvenue chez les tetes d'oeuf
Un musulman pur et dur

Nous stoppons a Sultanhani pour visiter un caravanserail encore intact. Nous logeons dans une pension tenue par Ferit, le cordonnier du village qui parle francais. Musulman pur et dur, passionne par son pays, il nous apprend beaucoup de choses sur sa culture.

Bienvenue a Sultanhani
 
Interieur du caravanserail
 
Ferit dans son atelier de cordonnier
Ferit et sa petite derniere

 

 

Fervent pratiquant, il se leve avec le soleil pour la priere du matin. Il n'a jamais bu une goutte d'alcool.

Dans cette logique, il a appris a lire l'arabe et le Coran. D'ailleurs, il envoie ses filles a l'ecole coranique. Pour les musulmans, toutes les religions venerent le meme Dieu, seulement les chemins sont differents. Ils reconnaissent Jesus comme prophete. Mais pour lui, il n'existe qu'une voie correcte, celle du Coran. Alors quand ses filles quitteront l'ecole, elles porteront le voile, il ne peut en etre autrement.

Entre charrette et Internet
Reparateur de tapis  de Sultanhani

 

A Sultanhani, les habitants sont partages entre traditions et modernisme. Telephone portable a l'oreille, on se deplace encore en charrette pour aller au cafe Internet. D'apres Ferit, ca va trop vite : publicite, emissions televisees, la moralite en prend un coup.

La Turquie, pays majoritairement musulman, est un etat laic, le voile n'est autorise ni a l'ecole, ni dans l'administration.

Sechage des briques de terre pour les maisons
 
Celine et Ferit sur le cratere du Meke Golu pres de Karapinar

On passe deux jours au rythme de la famille : fabrication du pain, repas et visite de la region ...

 

La fabrication du pain par la belle-soeur de Ferit
 
Repas chez Ferit et Salver
 
Lac de volcan d'Aci Gol pres de Karapinar
 La Turquie suite ...