Où sommes nous
Qui sommes nous
Projet
Trajet
Ecoles
Journal de voyage
Par pays
Départ de France
La Suisse
Chez les Ritals
La Croatie
Un détour en Bosnie
De retour en Croatie
La Serbie-Monténégro
La Grece Antique
La Turquie
Du 20 au 22 nov 2005
Du 23 nov au 1er dec
Du 2 au 5 dec 2005
Du 6 au 7 dec 2005
Du 8 au 10 dec 2005
Du 11 au 13 dec 2005
Du 13 au 16 dec 2005
Du 16 au 20 dec 2005
Du 21 au 26 dec 2005
La Syrie
La Jordanie
L'Egypte
La Thailande
Le Laos
Le Cambodge
Le Viêt-Nam
Retour en France
Forum
Bibliographie
Liens
 
 Accueil > Journal de voyage > Par pays > La Turquie > Du 6 au 7 dec 2005

Mardi 6 decembre : P'tet ben qu'oui, p'tet ben qu'non
Cycliste retraite, toujours en activite
 

 

En bons Normands, pour traverser la Turquie, on hesite franchement : rester dans le climat tempere du bord de mer ou s'enfoncer dans les terres pour peut-etre subir les rigueurs de l'hiver.

C'est decide, nous laissons une cote betonnee et touristique pour une Turquie plus authentique.

Quel beau metier !

Direction Pamukkale. En pleine recolte, la route chemine entre les champs de mandariniers, orangers et citronniers.

Toute la journee, nous croisons des tracteurs, toujours conduits par un homme, la remorque est chargee d'ouvrieres agricoles voilees. Un homme pour dix femmes, quel beau metier !

 

Ismael nous interpelle : Turc installe en France, il rend visite a la famille, 70 kilometres plus loin a Nazilli. Rendez-vous pris pour le lendemain apres-midi.

On passe la nuit sous le preau d'un college. 

Ismael et sa famille
Mercredi 7 decembre 2005 : Surtout ne pas "s'arre-the" !

Pour eviter d'etre les betes curieuses d'adolescents boutonneux, on se leve avec le soleil.

 

A present, nos arrets sont judicieusement calcules. L'ultime precaution est de verifier qu'il n'y a aucune habitation ou personne aux alentours. Sinon, on est surs de se faire "invi-the".  

 

La loi du "nazar"
Le nazar

 

Nous arrivons a 14h30 chez Ismael. Patron en France d'une entreprise de maconnerie, il s'est construit ici un immeuble ou il loge toute la famille. Dans la maison, la deco est tres chargee : rideaux, tapis, broderies, fleurs ...

 

Tres soucieux du "qu'en dira-t-on", les Turcs sont affables et peu individualistes, le revers de la medaille est que chacun s'occupe des affaires des autres. Aussi, pour contrer cette facheuse manie, ils possedent tous un "nazar", une sorte d'oeil bleu porte sur eux ou accroche dans les maisons.

 

Langues, reformes et religion
Cadre avec extrait du Coran

 

 Dans chaque habitation, on trouve des cadres avec des extraits du Coran en arabe.

Meme s'ils ne savent plus le lire, ce sont pour eux des elements religieux incontournables de leur deco.

Mustafa Kemal dit Ataturk
 

 

En effet, en 1923, Mustafa Kemal dit "Ataturk" proclame officiellement la Republique turque et fonde un etat moderne : laicite, abandon de l'alphabet arabe pour l'alphabet latin, egalite des droits pour les femmes ... Les Turcs le considerent comme leur pere a tous, c'est pourquoi ils affichent son portrait partout.

Tete de Kurde
Ismael et son voisin epicier

 

Chez Ismael, nous prenons un the, puis c'est oblige, nous partons faire la tournee "tchai" des voisins.

L'epicier du coin est Kurde et s'est bien integre, il avoue n'avoir jamais subi de discrimination avec les gens du quartier. Mais comme dans tout pays, on remarque qu'envers Kurdes et Arabes, le racisme existe.

La femme et la fille d'Ismael nous preparent a diner et semblent obeir au doigt et a l'oeil. Il precise que de toute facon, Chimene ne lui dit jamais non car elle sait que c'est toujours dans l'interet de la famille qu'il agit. "Quel macho !" se dit Celine.

Avant de repartir, on va avec Ismael faire le marche. Et bien sur, on va dire au revoir a son epicier.

 

Marche de Nazilli
 La Turquie suite ...